28 septembre 2012 ~ 0 Commentaire

les mains

Les mains

Oeil clos, corps ouvert offert
à l’air
Sur ma tête dans ma main
mains seules
mains qui permettent et interdisent,
et  se raidissent ou s’abandonnent
dans une grêle de coups

Main morte, doigts gourds
Et rouges de sang figé,
Meute immobile du grand nord glacé
Le silence est noir.

Alors les doigts s’écartent
pour que le froid s’écoule
par les mains qui écrivent.

A qui? Tout est lourd
Je quitte tout
Et mon corps bouge,
trop peu pour m’inciter
à rester.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Avantquelaube |
Ttyemupt |
Liberezvosidees |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Ccalavie
| J'ai"meuh" l...
| Le blog de KARJAN